Partagez | 
 

 Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux Empty
MessageSujet: Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux   Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux EmptyMar 7 Déc 2010 - 2:43

Cela faisait déjà plus d'une semaine que son voyage l'avait menait dans les terres elfiques. Evanya, la grande, la superbe, la mélodieuse région aux milles et uns secrets magiques. L'image qu'on en donnait de part et d'autre d'Ephaëlya se trouvait plutôt embellit par rapport à la réalité des choses. Mais il ne pouvait que s'émerveiller devant la richesse qu'offraient les paysages de la région. Alors non, il n'y avait pas de caravanes elfiques à chaque carrefour de sentier qui chantaient et jouaient de la flûte, non il n'y avait pas d'halfelins ou de petits êtres de la forêt qui venez vous tendre des fleurs, non tout n'était pas rose, tout ne la sentait pas. En revanche, chaque parcelle de chemin lui avait été agréable, accueillant, resplendissant et apaisant. Les murmures du vent dans les arbres jusqu'aux parfums boisés et fruités qui imprégnaient les lieux, en passant par la diversité de la faune et de la flore, aucun danger apparent n'émanait de l'endroit. Du moins, du Labyrinthe d'Armah jusqu'à l'Arbre des Lucioles vers lequel il se rendait. Mais le plus singulier, le plus surprenant, n'était autre que les murmures de la terre-mère. Pas de plainte en ces lieux mais une douce mélodie intérieure, de profonds soupires de bien être et des rires enchanteurs. Il ne faisait pas l'ombre d'un doute, la terre-mère était bien plus présente ici, et tout était imprégné du voile magique de sa protection et de sa bénédiction. S'en était grisant, une réelle sensation de bien-être s'était emparé de lui depuis quelques jours déjà. Le jeune lycan n'avait que rarement vécu pareil chose en Thaodia ou la relation avec la terre était d'une toute autre nature, plus crue, plus féroce et plus sévère. Il ne reniait cependant pas la clémence qu'elle leur avait léguer en les laissant vivre, eux être de chair et de sang, malgré leurs vices. Son voyage allait être bien plus haut en couleur qu'il ne l'aurait imaginer, et déjà, sa soif de découverte ne faisait que s'étendre à mesure qu'il marchait vers cet arbre étrange. Et par chance, il arriverait peut avant la nuit. Juste le temps pour voir le soleil se coucher et la lune reprendre ses droits. Et le spectacle luminescent s'offrirait à ses yeux. Un sourire se dessina sur ses lèvres. La journée était heureuse, c'était là l'essentiel à ce moment présent.

Lushar croisa un petit groupe d'elfes qui semblait revenir d'une chasse fructueuse. Il les salua et discuta un petit moment avec eux. Puis un petit tour de marchandage commença et chacun eux sa part. Le lycan venait d'obtenir son prochain repas, deux volailles sauvages, et les elfes eurent quelques flacons d'herbes et d'épices non locales. Puis après avoir consulté sa carte et demandé des précisions aux longues oreilles, chacun reprit sa route et se salua, satisfait.

Il ne lui fallut que quelques heures de plus, à marche soutenue, pour n'être plus qu'à une demi-lieue de l'arbre. De là, il fit une pause. Il avait encore le temps pour s'y rendre. Le soleil était encore assez haut, il devait être bien cinq heure de l'après-midi tout au plus. Aussi, le loup entreprit de trouver un court d'eau, chose facile vu le nombre de ruisseau qui parcourait ces terres, son ouïe le conduisit rapidement à un lacet d'eau pas plus large de vingt centimètre. Mais cela suffisait amplement. Il recueillit de l'eau de source avec sa gourde, puis remplit plusieurs fioles vides. Il retourna vers la direction de l'arbre puis se posa avant d'avoir le plaisir de le découvrir. Il posa ses affaires et entreprit de faire un petit feu qui naquit quelques temps plus tard. Il mit une petite marmite au sein du petit brasier pour faire chauffer l'eau. Il sortit quelques herbes et un petit étui diffusant un parfum de cannelle. Il n'avait plus qu'à attendre puis il pourrait boire un petit thé à la lueur des lucioles. C'était bien là un luxe qu'il voulait s'offrir. Il n'était qu'à quelques rangées d'arbres et tout un lot de buissons touffus de cette petite vallée si particulière. Son apparente sérénité dissimulait une excitation grandissante à mesure que le soleil se rapprochait de l'horizon.

Et il avait de la chance, il n'y aurait personne qui sait ? Il serait alors le seul à découvrir aussi le spectacle offert. Mais le vent lui rapportait quelques odeurs singulières...Pourquoi pas le découvrir à plusieurs museaux finit-il par se dire, être avare en ces lieux était tout bonnement ridicule. En espérant qu'elles seraient de bonnes compagnies, ces présences. Il murmura avec un sourire malicieux.


- Soyez juste à l'heure pour ne pas raté le début de la mélopée...

L'eau commençait à bouillir, il entreprit d'y jeter les différents ingrédients qu'il avait sortit auparavant. Puis il attendit patiemment qu'ils diffusent, et déjà l'odeur de la cannelle se répandait dans les alentours telle une trainée de poudre picotant les narines.


Dernière édition par Lushar Afhalurdaga le Mer 8 Déc 2010 - 1:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux Empty
MessageSujet: Re: Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux   Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux EmptyMar 7 Déc 2010 - 21:11

Evanya c'était la terre du merveilleux, de la splendeur, région Elfique... De magnifiques paysages se dressaient devant moi. Cet endroit respirait la vie. L'abondance verdoyante de végétation, les nombreux ruisseaux qui sillonnaient à travers champs et forêts... Mon périple m'avais conduis ici. La route fut longue, dangereuse et passablement ennuyeuse. Alors marcher dans cette contrée était un vrai plaisir. Le calme et la sérénité régnaient en maîtres. A chacun de mes pas, je m'émerveillais de la beauté environnante. Dame nature avait, dirons-nous, fais un excellent travail... Néanmoins, malgré un voyage fort désagréable jusqu'à là, j'étais contente de la tournure des évènements, il m'avait été offert de voir une arachnide Démoniaque prés de la forêt du crépuscule en Oryenna et de terminer un chapitre de mon précieux bestiaire. Et un nain qui avait fais preuve d'insouciance c'été blessé. Pour lui avoir proposé mes services de guérisseuse il m'offrit une bouteille de boisson alcoolisée de son cru, en me jurant sur la tête d'un dieu de la culture naine, qu'il n'y avait rien de meilleur. Donc, même si j'étais morte de faim car cela faisais des jours que je me nourrissais de carottes crues... Que mes jambes criaient à l'agonie des suites de mes longues heures de routes. Tout n'était pas si mal. Il faisait cependant presque nuit...

Mon estomac me rappela ma condition d'humaine quand une odeur épicée m'embauma... De la cannelle si je ne m'abusais pas.



A la recherche de cette odeur alléchante, je vis au loin, un arbre entouré d'un nuage de lucioles voletant et illuminant les alentours. Jolie spectacle. Mais ce n'était pas vraiment intéressant. La survie avant tout... Et la survie ce résumais à me nourrir.

J'avançais donc jusqu'à la source de vie.

Un homme, à la carrure plutôt imposante, était patiemment assis à attendre que son repas soit prêt. Peut-être sera-t-il asse aimable pour partager son diner.


- « Bonsoir. Je me nomme Lise Turner, j'ai fais un long voyage. Cela vous dérangerez t-il de partager votre repas avec moi? J'ai une boisson qui, je pense, s'accorderait très bien avec la volaille. » Se présentât-elle le sourire aux lèvres.

[Désolé, c'est court mais je suis un peu limité dans le temps^^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux Empty
MessageSujet: Re: Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux   Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux EmptyMer 8 Déc 2010 - 1:19

Déjà quelques lucioles prenaient leur envole et se mirent à luire d'autant plus intensément que le soleil finissait par disparaître. L'obscurité s'était déjà emparé du lieu que sa préparation n'était toujours pas prête. Un beau spectacle s'annonçait et l'arbre prenait une nouvelle peau, une nouvelle vie telle une mue nycthémérale, un visage de jour, une parure de nuit et ce dans un cycle parfaitement chronométré.

L'odeur se précisa, puis des bruits de pas, des casses de brindilles, des effleurement de feuilles puis une chevelure, un sourire se présentant sous une ravissante jeune femme. Lushar la regarda longuement de haut en bas de ses yeux gris mouchetés de jade. Il ne détacha pas son regard d'elle alors qu'elle l'abordait et lui proposait un petit arrangement de fringale. Dévisager ainsi une personne lui aurait valu la peine capitale dans d'autres conditions, mais il n'avait jamais saisit cette gène typiquement humaine et elfique. Son espèce accordait énormément d'importance au regard et à la considération de l'autre, le toiser avec insistance n'avait en premier abord aucun aspect irrespectueux ou voyeur. Toujours était-il, ou était-elle, que cette jeune demoiselle, Lise Turner, laissait transpiré un charme ravageur. Regard émeraude profond, visage éclairé, lèvre d'un rouge presque sanguin contrastant avec la blancheur de sa peau, magnifique chevelure cuivrée et tenue assortie à la créature. S'en était enchanteur.

Il jeta un coup d'oeil à son thé qui semblait enfin près, il saisit un gobelet déposé derrière lui et le remplit. Il huma le parfum en l'approchant de son nez, fermant les yeux pour mieux décortiqué le complexe mélange épicé. Puis il retourna son regard vers Lise.


- Enchanté belle Lise Turner, long et intéressant fut-il j'espère ? Il prit une pause pour qu'elle puisse avoir le temps de lui répondre puis considéra sa proposition. Oh ! Hey bien je n'y vois pas d'inconvénient, mais rien n'est encore près voyez vous, je ne puis que vous proposer un peu de pain d'épices local, du thé dont je vous laisserais deviner les saveurs et cette petite danse hypnotique que seul le feu possède. Je mange généralement tard veuillez me pardonnez. Et si vous offrez le plaisir d'un nectar joliment assorti, je ne puis qu'avoir le plaisir de vous concocter un bon repas, mais tout à l'heure. Un beau spectacle va bientôt réellement commencé, vous avez déjà vu la danse des lucioles ? ]

Elle paraissait observatrice. Elle avait remarqué ses volailles déposées près de son sac puis son franc parler était un gage de force d'esprit. Le lycan lui adressa un franc sourire et l'invita à s'assoir prendre le thé avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux Empty
MessageSujet: Re: Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux   Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux EmptyMer 8 Déc 2010 - 2:15

L'homme me dévisagea sans gêne aucune, plantant ses orbes semblables aux miennes. Alors, je fis de même. Ses yeux me frappèrent de leur beauté, les nuances de couleurs étaient étrangement accordées avec celles des lucioles dansant au gré de leurs envies. Un corps sculpté, qui pourrait donner envie, mais sans exagération de proportion. Le tout surmonté d'une adorable frimousse qui me laissais deviner sa nature de lycanthrope... Aucun doute sur ça, il a l'art et la manière de sa race.

-« Mon voyage fut très productif merci. » Dit-elle.

L'inconnu accepta avec joie ma requête. Il me proposa du pain et du thé, un vraie gentleman. En parlant de danse hypnotique, il serait surpris de découvrir que le feu n'est pas le seul maître de cette art...

-  «  Du pain me comblerai de joie! Je suis affamée, a dire vraie... L'heure n'est pas un soucis. Je n'ai jamais vu de lucioles danser... ».

Mon regard se perdit sur les bestioles luminescentes pour revenir sur mon hôte. Je le fixai longuement comme lui précédemment.

-" Comment vous nomme t-on monsieur le Loup? »Souffla Lise tout en sortant de son sac la bouteille offerte par le nain et son bestiaire.

Cela risqué d'être une soirée forte intéressante...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux Empty
MessageSujet: Re: Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux   Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux EmptyMer 8 Déc 2010 - 3:13

Lushar éclata de rire devant la question de la jeune femme. Mignonne et un brin innocente, cela faisait longtemps qu'on ne l'avait pas appelé de la sorte. Il tenta de lutter contre le fou rire qui le gagnait peu à peu et mit une bonne minute avant de s'en remettre. Tout juste arriva-t-il à placer une brève excuse entrecoupé de son rire singulier. Entendre un lycan rire, même sous forme humaine, les trahissaient aisément en règle général. Il suffisait d'imaginer un loup rire, et le son vous venait rapidement à l'esprit. L'affaire dissipée, il s'expliqua.

- Excusez ce moment de bonheur euphorisant, mais le « Mr Loup » était si surprenant. Je n'ai pas l'habitude de me faire appeler ainsi, et vous visez juste. Vous êtes fine observatrice. Vos connaissances doivent s'en faire ressentir de manière impressionnante.

Il se leva et alla chercher le pain d'épices enveloppée dans un linge spécialement conçu pour le voyage qui gardait plutôt bien la fraîcheur des aliments. Le pain pouvait se garder plusieurs jours avant qu'il ne ramollisse ou durcisse. Cependant la raison à cela était encore méconnu, cela marchait, point. Comme beaucoup trop de choses encore aux goût du jeune loup. Il se saisit de sa dague, une sorte d'os taillé et joliment incrustée de pierres, entourée de cuir à sa base. Il trancha un morceau de pain d'épice puis le proposa à Lise.

- Oh, oui, me présenter. Petit détail ayant son importance, excusez moi de nouveau, mon esprit se trouve en grande partie ailleurs. N'y faites pas attention, je vous écoutes de mes grandes oreilles de grand méchant loup. Je suis Lushar Afhalurdaga, il marqua un temps d'hésitation et son regard dévoila un mélange de tristesse et de colère, ayant appartenu à la tribu des Sclericalh Lùuna Il fit silence, tel un temps de deuil, de récupération flagrante et il ne semblait pas s'en cacher. Il reprit avec un sursaut de vigueur, les yeux brillants d'une étincelle de volonté. Itinérant depuis quelques temps déjà, explorateur, chroniqueur et shaman, herboriste, médecin, toussa toussa, toujours en quête de savoir et de savoir-faire.

Il remplit un gobelet et tendit la boisson chaud à Lise.

- Attention, c'est plutôt bouillant, il proposa à cette dernière un fragment de tissu afin de pouvoir saisir le gobelet sans se brûler. Je m'en voudrais de vous avoir brûler la main et de vous voir vous ébouillanter le bras.

Il était coutume de dire que les lycans ne ressentaient pas la douleur, et c'était totalement faux. D'autres rumeurs et histoires racontaient qu'ils ne ressentaient ni le chaud, ni le froid, et c'était également une fausse idée. Ils étaient simplement plus apte à résister à la douleur de par leur nature, et également suite aux conditions et à l'environnement dans laquelle ils naissaient et survivaient, et même vivaient. Rien de plus, rien de moins. C'était tout comme une paysanne avait le cuir des paluches plus résistants à l'eau bouillante. Leur seuil de douleur était plus élever, leur organisme relativement mieux adapter à ce genre d'agression physique, et ils savaient mieux juguler et maîtriser la douleur.

- Alors, dites moi. Réussirez vous à trouver les différentes épices de ce petit thé ? Il y en a quatre, plus une dernière qui est facilement reconnaissable, vous avez sans doute été guidé par le fort parfum qu'elle diffuse.

De plus en plus de lucioles se réveillaient et prenaient leur envol pour se rendre vers l'Arbre aux Lucioles. Apportant chacune une lueur luminescent allant du bleu clair des runes elfiques au vert fluo des champignons phosphorescents des tunnels nains. Du moins...pour l'instant. Il allait enfin savoir si la rumeur disait vraie...l'arc-en-ciel nocturne existait-il vraiment ? La lune était un beau croissant ce soir là, et diffusait le nécessaire de sa lumière, s'en était presque trop beau.

- Mais d'où venez vous au fait ? Et que faites vous sinon voyager ? N'y at-il pas un but derrière ce mine prête à gravir maintes montagnes, traverser nombre de forêts et affronter maints dangers, jusqu'à rencontrer moult d'étrangers ?

Une des lucioles passa juste devant son visage, il anticipa la trajectoire de l'insecte et décrivit plusieurs cercles. La perturbation aérique ainsi créée fut assez importante pour déséquilibrer l'assiette de la luciole dont la trajectoire décrivit une drôle de sinuosité hasardeuse avant de reprendre sa route toute penaude mais décidée vers son but.

- Vous allez avoir la chance d'assister à un événement saisissant, du moins je l'espère. Déjà la danse des lucioles est une chose, mais puisque c'est la saison, n'avez-vous jamais entendu parler des arc-en-ciel nocturnes ?

Il termina son premier verre et se resservit, laissant son regard se perdre dans le voile de ses pensées, de quelques points colorés et d'une chevelure bouclée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux Empty
MessageSujet: Re: Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux   Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux EmptyJeu 9 Déc 2010 - 4:03

J'observais le lycan euphorique, ma question l'avait amusé. Le rire du loup-garou était particulier, pas vraiment communicatif... très spécial, mais d'une certaine façon aussi très enfantin. A s'esclaffer de cette manière, les lucioles allaient finir dans son estomac... Finalement, il se calma.

 - « Il est vraie, je suis plutôt doué ».


J'acceptai avec un plaisir non dissimulé le pain offert par mon hôte... La faim me tiraillai les entrailles.

Puis, il se présenta: Lushar Afhalurgada. Le « Grand méchant Loup » disait-il... La suite de ses dires, à l'évidence, me faisais plus comprendre que Lushar était plutôt louveteau blessé, perdu... Que tout autre chose. Un souvenir au combien douloureux se peignait sur son visage...
J'appris que ses principales activités étaient très semblables aux miennes, enfin presque...

L'infusion du thé terminé, il m'en proposa.


-  « Merci. »

La boisson bien que brûlante, je la pris à pleine mains. Nul besoins de protections.

-  «  C'est très aimable à vous. Mais merci, sa ira. La chaleur ne m'a jamais dérangé. » Expliqua t-elle avec le sourire.


Je savais que les loup-garou étaient de constitution plus solide que celle des humains, donc une résistance à la douleur plus élevée... Néanmoins, il était toujours possible de tomber sur un cas à part.
De toute manière, même les chats avaient un seuil de résistance à la douleur plus haut que ceux de mon espèce... En somme, nous étions sensible.


-  «  Le thé est délicieux, je reconnais la cannelle... » Lui répondit-elle pas plus intéressée que ça.



L'endroit devenait, au fur et à mesure que la Lune prenait son tour de garde, remplis, que dire, infesté de lucioles...Sacré bestioles phosphorescentes.
Lushar me posa plusieurs questions. Curieux le chiot...



«  Je vient de loin... Je voyage pour les mêmes raisons que vous, à certains détails prés. Je suis juste avide de mystères à élucider, de choses à découvrir... J'aime voir le monde. Je me distrait pour éviter que l'ennui ne tape à ma porte. »

Je m'abreuva avec un peu de thé pour éclaircir ma voix...

-  «  Je veux mettre au point quelque chose qui permettrais au Vampire de ne plus craindre le Soleil... Leur ennemi de toujours... J'ai déjà un morceau de la solution, mais l'espérance de vie d'un humain ne me semble pas asse longue pour comprendre la complexité du problème et le résoudre. Je suis donc dans une phase de ma vie ou je me demande si une changement d'horizon ne serai pas la réponse à mon manque de temps... Une transformation. »Souffla t-elle le visage orné d'un rictus carnassière.


Le chiot se débattit quelque seconde avec un insecte... Devinais quoi? Une luciole!

«  Mon père m'a déjà parler de ce phénomène... »

J'attendis, mâchant consciencieusement ma nourriture, savourant l'instant présent.


Dernière édition par Lise Turner le Ven 17 Déc 2010 - 0:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux Empty
MessageSujet: Re: Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux   Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux EmptyJeu 16 Déc 2010 - 0:44

Elle lui ressemblait, un peu, sa jeunesse, sa soif de découverte, sa volonté de trouver et de créer de nouvelles choses. Mais son personnalité était largement différente et n'était pas animé par les mêmes raisons, du moins pas toutes. Une chose lui échappait, pourquoi un être humain voudrait-il inventer un procédé qui permettrait aux vampires de se déjoué des rayons solaires qui leurs sont mortels. Cela le troubla, il émit un grognement à l'évocation de cette...vocation. Il ne comprenait pas cet élan...simple défi d'orgueil ? Histoire entre-mêlée ? Désir d'en devenir ? Volonté purement créative ? Ou un mélange de tout ceci. Une transformation...n'est-ce pas ?...

Son attitude changea, il la regarda droit dans les yeux d'un air grave, courroucé mais interloqué. Cette révélation le révoltait dans une perspective d'offrir ce cadeau à une espèce connu et reconnu pour son égoïsme et son individualisme flagrant et dangereux envers les autres peuples d'Ephaëlya. Quelle idée l'avait piquée pour s'adonna à ce vice, de s'accrocher à cette idée de trouver cette « pierre philosophale » ? Se rendait-elle au moins compte de ce qu'un tel changement ferait si quelqu'un venait à trouver un remède à leur malédiction ? Il en doutait, ou alors pour une raison ou pour une autre, à son grand tord, elle s'en moquait.


- Pourquoi ?! Lui demanda-t-il de but en blanc, toujours la prunelle de ses yeux braqués dans les siens, son ton était mélanger d'agressivité et d'incompréhension.

Pour quoi, pour quoi...avait bien plus d'importance que le comment sur ce sujet épineux et retord.

Soit, lui, et son espèce n'avaient jamais vraiment été en bon terme avec les vampires. Mais par delà les grandes histoires et les on-dits, il y avait des raisons valables pour cela. Les vampires avaient pris leur espèce pour une sous race, qu'ils auraient pu élever au rang d'esclave comme ils ont essayé pour les humains. Mais cela n'avait pas marché, les lycans furent trop difficiles à maintenir en cage et impossible à domestiquer. Pour les humains, ils avaient su prendre une leçon de leur erreur passée, et les ont amadouer, jouant de leurs charmes et de leurs talents en réthorique, et de leurs dosn d'attirances. Et aujourd'hui, au vu des relations tissés entre eux et les humains...il fallait leur reconnaître une chose, ils avaient parfaitement réussit leur petit manège. Les humains étaient plus facile à berner, à amadouer par des prommesses de richesse, de pouvoir, de conversion...et autres propositions alléchantes. Et les vampires excellaient dans l'art de manipuler les esprits. S'était-elle fait abusée aussi, ou ne cherchait-elle qu'à gagner leur confiance ? Ou voulait-elle marquée son nom du début d'une nouvelle ère sanglante ? Marquée l'histoire ? Qu'elle idée stupide et mégalomane...Autre chose sinon ?...juste pourquoi ?


Dernière édition par Lushar Afhalurdaga le Ven 17 Déc 2010 - 3:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux Empty
MessageSujet: Re: Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux   Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux EmptyVen 17 Déc 2010 - 0:10

Mes paroles troublèrent le lycan... Un air grave s'inscrit sur son visage, au trait légèrement enfantin. Il craignait le résultat de mes recherches, que je puisse trouver solution au problème...
Un grognement s'échappa de sa gorge; cette idée ne lui plaisait vraiment pas...
Je lui fis un grand sourire, dardant mon regard sur lui. Oh oui... A la vue de ses prunelles, je sus réellement qu'il ne me comprenait pas...
Et comme un enfant l'aurais fait, il demanda pourquoi cela?


-  «  Pourquoi? Et pourquoi pas... » Dit-elle, rapprochant son visage de celui de Lushar.

« Vous ne voyez que le mauvais côté des choses... Ne croit-tu pas que les vampires ne sont rien de plus que des humains? Tout comme toi lycan, vous n'avez pas seulement des origines communes. » Susurra Lise tout-en s'éloignant de lui.

« Les mêmes espoirs, les mêmes aspirations, les mêmes envies, les mêmes désirs... A quelques différences: vous, lycan, avez un instinct animal, disons, supérieur à celui de l'humain. Et pour les vampires se sont les désirs humains exacerbés car ils snob la morale et ses principes... Mais au final, vous êtes semblables... Vous allez me dires, les vampires sont impitoyables et sanguinaires, manipulateur et dangereux. Tous les hommes le sont plus ou moins! Humain, vampire, lycan...
Les relations dominés/dominants existent dans toutes cultures, toutes races et tous peuples. Les vampires ne sont pas plus à blâmer que d'autre... Ils ne font que survivre. »
Expliqua- t-elle.

Je sondais le fond de son âme, plantant mes prunelles dans les siennes.


«  Je ne recherche pas la gloire, ni la bonne faveur de cette race et je n'ai été nullement abusée... Je veux les voir évoluer et vivre au soleil. Je veux les regarder retrouver cette part d'humanité perdu. Apercevoir leur étrange beauté sous la lumière... Comme on observerais un loup, une nuit de pleine Lune déambuler ou chasser, apprécier la magnificence de leurs gestes... Les aimer pour ce qu'ils sont et leurs apprendre cela... Parce qu'ils sont des nôtres, comme toutes choses en ce monde. » Murmura-t-elle rêveuse.

«  Je suis consciente des risques que de donner plus de liberté aux Vampires, rois et reines du vices et du pêcher, apportera... Mais c'est un but. Le mien. »

Inutile de dire, que ma réponse n'allai surement pas le convaincre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux Empty
MessageSujet: Re: Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux   Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux EmptyVen 17 Déc 2010 - 3:52

Elle ne l'avait pas vraiment convaincu. Mais elle semblait sincère dans ses paroles et dans ce qu'elle désirait faire. Son but lui sembla aussi improbable que de poser la lune dans le creux de ses mains. Il l'écouta sans sourciller et sans l'interrompre jusqu'à ce qu'elle ait terminé. Elles n'avait pas tout à fait tord, mais certains points lui hérissait le poil et le révoltait intérieurement. Mais ce n'était pas banal de rencontrer un être aussi ambitieux qu'elle. La stupeur et la surprise de la révélation passée, sa méfiance à l'égard d'un tel concept, d'un quête telle que celle-ci n'avait pourtant pas disparut. La réflexion prit place à son coup de sang et même s'il ne l'acceptait pas, il reconnaissait intérieurement que l'idée, quelque part, pouvait en valoir la peine. Mais pas comme elle le désirait.

Loin de là. Le lycan finit de boire sa première tasse et se resservit. Prenant une longue gorgée, il jeta un coup d'oeil à l'arbre aux lucioles. Ces dernières étaient maintenant bien plus nombreuses et décrivaient déjà plusieurs guirlandes tout autour de l'être majestueux. Leur luminescence lui donnait un air fantomatique et mystique.


- Hum, vous aussi vous mélanger les formules de politesses, vouvoiement, tutoiement, je n'ai jamais vraiment bien saisit le principe. Mais passons.

Il retourna son attention vers Lise, posant sa petite tasse en équilibre sur une pierre et joignit ses doigts qu'il remonta jusqu'au menton.

- Que nous ayons une origine commune...je n'en suis pas si sûr, du moins au sens où vous l'entendez. Si l'on considère, et c'est ce qui semble être la réalité des choses, que chacune de nos cinq espèces majeurs : nains, elfes, humains, vampires et lycans, viennent d'une des cinq divinités. Alors la seule chose que nous avons en commun c'est qu'elles même se ressembles et nous auraient créées à leur images. Sinon, si on imagine que chacune de nos espèces aient des liens de sang très lointains et que nous ne sommes finalement que des lointains cousins. Chaque peuplade ayant évolué de manière plus ou moins différentes...Mais si cela se trouve nous avons réellement des origines totalement divergentes et par un phénomène d'adaptation à un même milieu, nous avons évolué d'une manière similaire, en gros. Mais, admettons, ou disons que finalement nous ne sommes pas si différents, ce que j'entends et accepte...en partie.

Il se saisit de deux, trois petits cailloux et jongla avec de sa main droite. Aussi étrange que cela pouvait paraître, quelques lucioles vinrent s'aventurer dans la couloir aérien ainsi créé puis rejoignirent leurs consoeurs et confrères.

- Mêmes désirs, mêmes espoirs, mêmes envies, mêmes rêves...mêmes aspirations...je ne pense pas. Je ne suis pas du tout d'accord, si individuellement il est presque forcé d'avoir ces mêmes ressentiments qu'un autre sur ces terres, c'est normal. Que nous fonctionnons globalement de manière similaire, soit. Mais nos espèces on bien des différences. Notre vision du monde, à nous lycans, est bien loin de ressembler à celle des humains, des elfes, des nains ou encore des vampires. Si à la base nous sommes peut être en partie semblables, je ne peux pas vous laissez croire que nous sommes pareils. Les vampires ont une culture sanguine, les nains son liés à la terre et aux monts, les elfes à la nature et à la magie, les lycans à la lune et à la terre mère, et vous les humains n'êtes rattachés qu'à ce que vous croyez bon ou bien, voir mal. Vous êtes comme un électron libre comparer aux autres espèces...et avec tout ce que cela implique.

Ses dernières paroles étaient lourdes de sens et il avait bien appuyé sur les termes utilisés, sans reproche néanmoins, juste un constat sans appel. Il prononça des mots dans sa propre langue. Il n'arrivait pas à trouver les bons mots.

- Et vous croyez que cela vous donne le droit de jouer avec ces liens là ? Que vous pouvez vous permettre de chamboulé la vie d'une espèce toute entière ? Vous n'avez justement pas tout à fait conscience de la portée de ce que vos actes pourraient faire, si vous réussissez. Que ce soit en bien ou en mal. Changer les règles du jeu alors qu'il est déjà en cour n'est jamais une bonne chose, surtout si vous ne jouer pas seul...Mais je dois admettre que vous êtes plutôt culottée, et vous ne manquez pas de cran et de talent pour vous accrocher à ce but.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux Empty
MessageSujet: Re: Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux   Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux EmptySam 18 Déc 2010 - 0:35

Lushar était très perplexe suite à mes explications... Compréhensible.
Lien de sang?


-  «  J'approuve tes dires. Que toutes races a sa propre culture, sous culture et donc les nombreux phénomènes d'acculturation compris, je suis daccord. Néanmoins, tout ceci tourne autour de la survie de l'espèce... Ces multiples pratiques, coutumes, enfin, ce qui fais une culture, servent à la pérennité de la race. » Dit-elle avec malice.

Le lycan appuyait ses mots. Le débat avait l'air important à ses yeux... Rendre leur ennemi naturel quasiment invincible ne devait franchement pas le rassurer. Personnellement, les conséquences de mes recherches ne m'intéressais guère, pour l'instant en tous cas.

« Nous sommes certes dotés de différences mais tellement similaire . « Électron libre »... Cette expression me parle. » Un rictus étira son visage.

«  Nous sommes faibles en tant qu'être humain... Mais nous avons une palette culturelle variée... C'est peut-être pour ça que tu nous qualifie d'électron libre. »

Je sirotai une gorgée de thé. Électron libre, c'était vraiment amusant... S'il avait su.

«  J'imagine sans mal les répercutions si mes rechercher aboutissaient. En toute franchise, je serai curieuse de voir, avec le temps, comment les choses évoluerais... Je ne change pas les règles du jeu. C'est juste un autre paramètre qui rentre dans la partie, en reprenant vos termes... »Murmura-t-elle.

Je m'étendais sur le dos, dans l'herbe et les feuilles qui jonchaient le sol, et je m'étirais faisant ainsi détendre mes muscles encore endoloris... je restais dans cette position observant l'immensité du ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux Empty
MessageSujet: Re: Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux   Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux EmptyLun 20 Déc 2010 - 16:33

Soit, les paroles de la jeune femme n'étaient pas dénués de vérité, bien au contraire. La culture permettait là pérennité d'une espèce sous tout ses aspects dans le temps. Chacune d'entre elle était spécifique et reflétait la complexité de l'espèce qui la développait. Et oui d'une certaine manière, chaque espèce était similaire et en même temps différente. Mais c'était tout ce qu'il trouvait à acquiescer dans son discours. Elle ne semblait pas vraiment s'en faire pour le reste, l'importance de ses recherches et de son travail sur les petits soucis qu'entretenait le soleil avec les vampires.

- Vous êtes, non...vous semblez faibles à première vu et vous ne semblez ne pas avoir d'attribut très spécifique contrairement aux elfes, nains, vampires et lycans. Mais c'est tout. Vous semblez l'être. Alors qu'il en est tout le contraire finalement, votre diversité, votre volonté, votre ingéniosité vous ont permit au cours du temps de vous imposez en tant que race intelligible importante. Et non, ce n'est pas pour ça que je vous qualifie d'électron libre, aucunement
, conclut-il par un haussement de sourcil. Il n'avait pas saisit cette logique étrange.

Il lâcha son petit jeu et se leva. Il plaça une autre bûche dans le foyer, huma l'air, et se tourna vers ce qu'il pouvait voir de l'Arbre des Lucioles à travers les branchages touffus. Le bal semblait sur le point de commencer.


- Je ne crois pas que vous puissiez réellement imaginez les conséquences d'un tel acte. D'un simple instant de réflexion il est par contre facile de se rendre compte qu'il y a une multitudes de scénarios possibles, plus ou moins complexes et qui peuvent s'intriquer entre eux à tout instant. Les libérer de cette condition pourrait conduire Ephaëlya à sa perte tout comme elle pourrait n'avoir que peut de conséquence globale et plutôt d'importantes répercussions chez les vampires.

Il n'aimait vraiment pas cette idée, surtout avec ce que cela pouvait entraîner. Fronçant les sourcils mais ne se retournant toujours pas, il continua d'avancer vers l'arbre, entrant dans sa clairière. Ils étaient innombrables, de véritables guirlandes entremêlées les unes aux autres qui se déplaçaient paisiblement. La lumière émise était au moins aussi importante que celle de la lune, et lorsqu'un nuage vint la dissimulée, cela ne changea presque rien aux alentours de l'arbre. Lushar reprit.

- Si vous les changerez si vous arrivez à trouver un solution. Ce n'est pas un nouveau paramètre, il est déjà présent, tu changeras sa valeur et tout ce qui s'y raccroche par la même occasion. Que vous le vouliez ou non, vous serez le vecteur de grands changements, que ce soit en bien ou en mal. Mais ça ne semble pas te préoccuper plus que ça. Ça te passe au dessus et c'est ça qui est dangereux.

Il se tue un instant, observant le balai des lucioles. Un petit bourdonnement lui parvenait à son ouïe fine. Il était spumeux, doux et hypnotisant. Lorsque la lune réapparut, les lucioles semblèrent changer de comportement et l'aspect général des entrelacement changea rapidement...

- Je ne vous cache pas que ça ne me plait pas. Mais, je ne vous empêcherais pas de le faire. C'est votre voie et je la respecte. Et puis quelque part, je serais simplement curieux de voir ce que cela pourrait avoir comme conséquence, si vous y arrivez. Les vampires avec leur éternité n'ont pas pu trouver de solution malgré des intermédiaires et ce depuis le début d'Ephaëlya. Mais ce n'est que pure curiosité, j'espère sincèrement que tu n'y arriveras pas.

Une lueur orangée naquit au sein d'un lacet de lucioles et le gagna tout entier. D'autres colonies prirent la même teinte puis un rouge crépusculaire fit son apparition, un violet sombre, un vert de jade, un bleu anthracite puis un jaune doré comme le soleil. Chaque vague de couleur se déplaçait au sein des escadrons de lucioles dans une coordination irréelle. C'était magnifique.

- Tu es étrange, tu cherche à changer les choses, des choses qui pourtant ne semblent pas te concerner directement. Alors, finalement, tu ne m'as pas vraiment répondu, pourquoi tu tentes de trouver un remède à leurs maux, sachant qu'ils s'en sont parfaitement adapter depuis un temps qui nous semblerait immémorial.

Il marqua une pause une fois de plus, contemplant ce spectacle. C'était en partie pour cela qu'il aimait voyager, qu'il adorait sa condition d'itinérant. Il était libre de pouvoir se rendre dans ce genre d'endroit et de vivre ce genre d'évènement si singulier.

- N'est-ce pas beau ? Et as-tu trouvez les autres arômes ? Hum...il se tourna vers elle et posa ses doigts devant son menton, comme s'il réfléchissait à la suite de ses paroles. Sacré rictus que tu proposes. Mais, j'admire votre détermination même si les raisons me semblent obscures.


~ * ~


A quelques rangées d'arbres plus loin, un petit groupe d'une demi-douzaine d'humains salement habillés accompagnés de deux nains faisaient route vers l'Ouest à marche soutenue. De loin on ne pouvait pas vraiment soupçonner quelque chose mais après le premier coup d'oeil, il était évident qu'ils cachaient quelque chose. Leurs habits sombres et leur visage dissimulé par une épaisse capuche pour les uns, leurs armures crasseuses et leur barbe broussailleuse et sale pour les autres ne laissait pas vraiment place à la confiance. D'autant plus que leur empressement ne paraissait pas tranquille.

Ils aperçurent les lueurs d'un foyer et s'arrêtèrent, intrigués, puis intéressés. Ils ne débattirent pas longtemps avant de prendre la décision d'aller voir de plus près. Leurs intentions belliqueuses s'affichaient clairement dans leur regard visible par la lueur conjuguée de la lune et de l'arbre. Ils s'approchèrent discrètement du foyer, chacun prenait position et se relayait, ne laissant aucun angle mort devant eux. Ils avaient l'habitude. L'un des deux nains aperçu avant les autres une jeune femme, un sourire malsain se dessina sur son visage et il en informa les autres. Chacun le prit pour lui et laissa libre court à son imagination limitée un bref instant. Puis ils reprirent leur approche.



~ * ~


Il soupira, l'arbre aux arc-en-ciel portait bien son nom. Il était simplement ému au plus profond de son âme. L'arbre et ses compagnons innombrables émettait de longs soupires apaisant et imprégnés d'une joie profonde. La forêt semblait elle aussi heureuse et répondait à ce spectacle par des bruissements et des frissons de plaisir.

Soudain une odeur étrange le mit en alerte, il se tourna dans leur direction. Son regard scruta les tréfonds obscurs de la forêt, mais la visibilité était entachée par l'épaisse végétation qui régnait ici. Ses oreilles tiquèrent et entendirent des chuchotements alors qu'il se concentrait. Il émit un grognement intérieur. Ça sentait la puanteur de la perfidie.


- Nous avons de la visite me semble-t-il...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux Empty
MessageSujet: Re: Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux   Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux EmptyMar 21 Déc 2010 - 0:34

Lushar craignait les répercutions que pouvais entrainer mes recherches, si elles devenaient fructueuses... Il est vraie, les humains ont une capacité d'adaptation hors normes. Oh oui, j'imagine sans mal les conséquences « d'un tel acte ». Vecteur de grands changements... Certainement. Il est vrai, je ne me préoccupe en aucun cas du revers de médaille...

«  Je t'ai répondu. Observer un Vampire au soleil sans qu'il ne périsse est mon seul souhait. Enfin, peut-être que sa remettra du plomb dans les ailes à mon espèce par ailleurs... » Dit-elle avec une pointe de dégoût.

Nul besoins de me rappeler la bizarrerie des mes actes, je me savais déjà étrange.
J'admirai maintenant le ballé des lucioles prêt de l'arbre...


«  C'est fascinant. Merveilleusement bien coordonnée, je vois mal des humains faire ça. » Murmurée avec humour.

Au loin, j'entendais les compatriotes du Lycan hurlaient comme seul les loups savaient le faire... Un cri entre chagrin et joie.

Puis, le comportement de mon hôte changea. Il était clairement à l'affut. Un bruit, une odeur ou un mouvement suspect, il guettait tous cela.
Rapidement, il me prévenait que nous n'étions plus seul... Et, l'expression de son visage ne laissait rien prévoir de bon.


«  Génial, une bande d'ours mal léchés ose venir me déranger pendant le repas. »

Il ne manquait plus que ça! Mon précieux diner!
Je me relevais, soupirant de mécontentement, j'arrangeai mes vêtements et sortis, de son fourreau, ma dague elfique qui reposais sur mon côté gauche, solidement attachée autour de mes hanches...
Je m'avançais vers Lushar, gardant cependant une distance convenable entre lui et moi.


«  Lushar, fais en sorte que le repas reste intact... Sa serai dommage qu'ils s'en prennent au diner sans que je ne me soit rassasiée. Aussi, quoi qu'il arrive, reste loin de moi... Un conseil. » Ordonna-t-elle d'un ton neutre.

Je ressentais déjà le fourmillement familier; l'énergie constituant mon influx nerveux s'accroitre ... Comme si mes terminaisons nerveuses voulaient s'extraire de mon corps, comme si elles souhaitaient serpenter sur ma peau, comme si elles avaient leur propre volonté... Quoi qu'ils soient, ils allaient regretter d'être venu nous déranger...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux Empty
MessageSujet: Re: Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux   Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux EmptyJeu 23 Déc 2010 - 1:31

La remarque de la jeune femme le fit sourire. Elle ne manquait pas d'assurance et il ne doutait pas qu'elle était justifiée. Il lui fit juste remarquer un petit détail avant de s'éloigna rapidement et de disparaître dans l'obscurité, aussi vif que silencieux. Il sentait qu'ils ne l'avaient pas vu, s'étant éloigné du foyer, c'était une belle occasion de les prendre par surprise.

- Le repas n'est même pas préparé Lise, ta faim est pressante, peut être que ce menu fretin t'occupera l'esprit un moment. Toute dégustation mérite quelques efforts. Je vous laisse en leur répugnante compagnie.

Il lui accordait une certaine confiance, elle lui avait fait savoir que rester près d'elle n'était pas conseillé. Aussi, avait préféré l'écouté, il ne savait pas ce qu'elle pouvait réaliser. Mais son instinct lui indiquait clairement qu'elle était dangereuse. L'air s'électrisait, il le sentait. Et ce phénomène empestait la magie. Une bonne aubaine à ses yeux, il n'avait pas encore rencontrer d'être capable d'en user. En voir à l'oeuvre serait surement très instructif car il ne comprenait pas du tout la nature de ces dons. Et cela l'intriguait.

Il se faufila entre les arbres et contourna rapidement leur petit campement. Avec l'aide de ses sens, il détailla trois petits groupes. Près du foyer et sur le point de rencontrer l'humaine, trois hommes encapuchonnés. Un peu plus en retrait, l'un des nains et deux humains. En arrière également, sur une même ligne, un peu plus loin se trouvait le reste de cette troupe, le second nain et deux hommes en noirs. Lushar choisit de s'en prendre à ces derniers. Peu attentifs à ce qui se passaient devant, ils se racontaient des mauvaises plaisanteries et une histoire de vol bien menée.

Il ne fit de fioriture. Le lycan s'était hisser dans un arbre à quelques dizaines de mètres d'eux. Il sauta d'arbre en arbre et arrivé au dessus d'eux, il se laissa tomber au beau milieu du petit groupe. Sa dague paternelle dans une main, un éclat de bois provenant d'une des bûches de l'autre, il sectionna deux carotides dans un même mouvement de girouette. Le nain par réflexe esquiva le balai mortel d'un bon arrière et dégaina sa hache alors que ses compagnons gargouillaient dans leur sang au sol.


- Maudit sois-tu ! Meurs ! Cria le nain qui se rua vers Lushar.


~ * ~


Pendant ce temps, les premiers brigands se présentèrent, machiavéliques, devant la jeune femme. Leurs lames courtes sorties de leur fourreau, ils affichèrent un sourire aussi sadique que la courbure de leurs armes.

- Et bien ma jolie, on se prélasse seule dans les bois ?
- Un peu de compagnie ne serait pas de refus n'est-ce pas ?
- Tu dois être apeurée ma pauvre, toute seule, ici !

Ils ricanèrent à leurs dires perfides et continuèrent à s'avancer vers Lise qui elle ne semblait aucunement apeurée. L'un d'eux prit plaisir à mimer le fil de leurs pensées d'une grossière aller et venue de son bassin. Leurs ricanements s'ébrouèrent encore grassement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux Empty
MessageSujet: Re: Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux   Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux EmptyJeu 23 Déc 2010 - 18:36

Lushar partit prendre à revers quelque uns de nos assaillants, les imbéciles ne l'avaient pas remarquer. Oui, j'étais affamé... Et cela avait l'air d'amuser le lycan. Trêve de bavardages.
Trois hommes se présentèrent devant moi, armes aux poings. Ils crachèrent des paroles dans le but de m'intimider...


- «  Ah les hommes » dit-elle légèrement blasée.

Un des brigands, un peu trop rêveur à mon goût, balança son bassin d'avant en arrière... Un geste sans équivoque.

Puis, un des bandits se jeta sans vergogne sur moi, mauvaise pioche... Je brandit ma dague en guise d'avertissement. Ils se mirent à rire grassement. Soit, ils ne me prennent pas au sérieux.
Je rangeais mon arme sous le regard incrédule des trois autres.


- «  Jouons un peu... » Murmura-t-elle non sans sadisme.

Les rires se firent plus pressant
.

Je relâchais mon pouvoir, trop longtemps contenu... Une multitudes d'arcs électriques sortirent de mon corps... Irrémédiablement attirés vers l'ennemi. L'éclat dans le regard des voleurs s'éteignit.

Une décharge, partant de ma main, parcouru la mince distance séparant mes assaillants de moi et les frappèrent violemment. Sous la douleur, ils fléchirent et se retrouvèrent à terre. Hurlant et convulsant. Leur torture ameuta le reste de la troupes. Le spectacle était atroce: les chair brulaient sous leurs amures en métal chauffé, agonisant. Sa empestait. Je mis fin à leurs souffrances. Planta ma dague dans leur nuque. Les trois hommes qui s'étaient précédemment fièrement dressés devant moi gisaient maintenant dans l'herbe. Mort. Je levais les yeux vers les autres qui avaient accouru à leurs secours, en vain. Ils prirent la fuite... Ne laissant derrière eux qu'un nain qui fixait, avec frayeur ses anciens compagnons de voyage.


- « Dégage... Abandonne tous désir de vengeance et va t-en. Laisse ton sac et tes armes. » Lui dit-elle en fessant danser des éclairs autour d'elle.

L'homme miniature s'exécuta. Il déposa son butin et partit sans demander son reste. Il fut tout de même retissant à l'idée d'abandonner sa précieuse hache.
J'observais silencieusement les trois cadavres, sans rien ressentir... Légèrement dérangeant
.

-«  Lushar! J'ai faim... » S'exclama-t-elle.

J'essuyais le sang qui souillais la dague de feu mon maître, en attendant le retour de mon hôte... j'espère qu'il ne lui est rien arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux Empty
MessageSujet: Re: Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux   Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux EmptyVen 31 Déc 2010 - 23:53

Lushar effectua quelques esquives devant le nain. Malgré son armure et son allure bourru, le petit être à la longue barbe cuivrée avait l'oeil vif et possédait de sacré réflexes. Impressionnant. Il n'était pas né de la dernière pluie et semblait bien plus aguerrit et expérimenté que les autres. Il avait du mal à placer une attaque, et aucune de ses tentatives d'attaques parvinrent à le mettre hors d'état. Lushar n'avait pas encore bien l'habitude de se battre sous forme humaine, ce n'était pas sa forme de prédilection pour ce genre de chose. Bien qu'habile, le nain menait la joute qui se livrait et le lycan ne cessait de perdre du terrain. Il faillit se prendre un coup fatal mais effectua un bon impossible pour un humain au dernier moment, une poignée de mèches de cheveux se détacha de sa chevelure. Il atterrit derrière le nain qui surprit fit un saut en arrière esquivant lui aussi d'un poil de barbe la lame de son adversaire qui effleura sa carotide saillante.

Un bruit bourdonnant se fit alors entendre puis des hurlements de douleurs. La jeune femme semblait savoir s'occuper des fauteurs de troubles. Il risqua un regard dans sa direction et aperçu Lise en train de constater les dégâts. Deux ou trois cadavres, un sourire en coin de la belle, et quelques pleutres à tord ou à raison qui s'enfuyait dans leur direction. La brise lui apporta une odeur de chaire brûlée.

Le nain tenta d'en profiter pour s'en prendre au lycan mais les cris de ses compagnons le fit hésiter un instant. Instant de trop pour lui. Le lycan se glissa dans son angle mort et en profita pour lui planter sa dague sous son aisselle armée et non protégée. Le nain poussa un juron et brandit sa hache vers lui. Lushar stoppa son geste en lui agrippant son poignet et lui planta sa dague dans un oeil. Le nain lui adressa un regard emplit de surprise puis il s'effondra au sol.

Lushar ne prit pas la peine de les poursuivre et laissa fuyard à leur course apeurée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux Empty
MessageSujet: Re: Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux   Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux EmptyLun 3 Jan 2011 - 20:53

Je m'étais sagement assise, attendant le retour de Lushar... La faim me tenaillant toujours les entrailles. J'observais le repas mais l'odeur des trois cadavres me dérangés... Il faudrait peut-être penser à les enterrer. Néanmoins, je me sentis bien trop paresseuse pour cette tâche...
La hache et les affaires du nain étaient posées à côté de moi... Je les partagerais plus tard avec mon lycan d'hôte. S'il revient un jours. Lushar prenait son temps pour s'occuper des bandits
.

-"  Tu te fais des vêtements avec leurs peaux? Ou alors tu es très lent... Toi, un grand et fort Lycan, aurais-tu du mal à te défaire de tes assaillants! " Cria-t-elle, taquinant le loup-garou.

Mon regard se perdis sur le spectacle dansant des lucioles sur le vieil arbre... Il ne s'est quand même pas fait blesser?


- "  Ta frimousse me manque Lushar! Et on ne fais pas attendre son invité... "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux Empty
MessageSujet: Re: Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux   Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Juste pour une goutte de mélopée au coin des yeux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» L'ésotérisme pour les nuls
» L'OPL organise des sessions de formation pour les maires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-